Isaline Dupraz, soprano

Co-fondatrice des Chemins de Traverse avec Barbara Minder et Matthieu Amiguet, Isaline Dupraz est née à Lausanne en 1970. Elle a fait ses études de flûte traversière au Conservatoire de cette ville dans la classe de Pierre Wavre, où elle a obtenu un Premier Prix de Virtuosité en 1996.

En parallèle, elle a obtenu en 2000 un diplôme de chant et deux ans plus tard une attestation de perfectionnement de musique de chambre dans la classe de Rosa-Maria Meister au Conservatoire de Neuchâtel.

Elle enseigne la flûte traversière et le chant à Lausanne et Genève ; elle se produit régulièrement dans diverses formations de musique de chambre ou chorale.

Isaline Dupraz a quitté Les Chemins de Traverse en 2009.

Liens sur des ensembles dont Isaline Dupraz fait partie :

http://www.volubilis.ch/Isaline-Dupraz

Florence Grasset, soprano

Suite à un parcours complet incluant chant lyrique, formation musicale, violoncelle et direction de Choeur, elle intègre en 2011 la Haute École de Musique de Genève.

Elle y reçoit entre autres les conseils de Leonardo García Alarcón, Gabriel Garrido, Serge Saitta, Bruno Cocset, dans le cadre du Centre de Musique Ancienne.

En parallèle, elle perfectionne sa technique vocale auprès de Gaël De Kerret, à Paris. Elle chante un répertoire varié, en tant que soliste ainsi qu'en formation chorale.

Elle a eu l'occasion de travailler notamment sous la direction de Leonardo García Alarcón ("Les Tableaux d'une exposition", Choeur de Chambre de Namur, 2013), Gabriel Garrido ("La musique à Venise de Willaert à Monteverdi", soliste, 2012), Mirella Giardelli (H. Purcell, Dido and Aenas, rôles de Belinda et First Witch, 2011), Michel Corboz (J. Brahms, Ein deutsches Requiem, 2012), Celso Antunes (I. Stravinsky, Les Noces, 2012)

https://www.operamusica.com/artist/florence-grasset/#biography

Francesca Puddu, mezzosoprano

https://www.youtube.com/watch?v=whY2HO_y9ww

Raphaël Favre, ténor

Né à La Chaux-de-Fonds, Raphaël Favre commence l'étude du chant avec Marie-Lise de Montmollin et poursuit sa formation au conservatoire de sa ville natale (diplôme d'enseignement en 2000). Il se perfectionne ensuite avec Christoph Prégardien à la Haute école de musique de Zurich (diplôme de concert en 2004 et diplôme de soliste en 2006).

 

Pendant ses études, il a également la chance d’approfondir ses connaissances dans le domaine du lied, grâce à l’enseignement du pianiste Hartmut Höll.

 

Il remporte en 2006 avec la pianiste Chiho Togawa le 3e prix du Concours international Franz Schubert et la musique de la modernité de Graz et en 2007 le 3ème prix du Concours international de lied de Stuttgart.

 

On a pu l’entendre dans des événements musicaux comme le Rheingau Musik Festival (D), le Ludwigsburger Schlossfestspiele (D),  le Kissinger Sommer (D), le Festival de Noirlac (F), ou les Folles Journées de Nantes, Bilbao et Lisbonne.

 

Son répertoire comprend les principales œuvres sacrées de Monteverdi, Bach, Haendel ou Mozart. Des oratorios romantiques et modernes ainsi qu’une très grande quantité de Lieder allemands, mélodies françaises et anglaises. Raphaël Favre interprète également très volontiers la polyphonie de la renaissance ainsi que la musique contemporaine.

 

Il a fait ses débuts à l’opéra en tant que Paolino dans « Il matrimonio segreto » de D. Cimarosa, et interprète également les rôles de Tamino (Die Zauberflöte de W.-A. Mozart) et Medoro (Orlando Paladino de J. Haydn). 1er Manager (Neues vom Tage de P. Hindemith), Hans Scholl (Weiße Rose de U. Zimmermann).

 

Il a par ailleurs participé à de nombreux festivals en Suisse, France, Allemagne, Italie, Espagne, Portugal, Belgique ou au Japon avec des chefs tels que Michel Corboz, John Nelson, Michael Hofstetter, Dominique Tille, Philippe Krüttli, Jérémie Rhorer, Thomas Rösner, Adriano Giardina, Laurent Gay, Marc Kissoczy, Peter Siegwart ou Jan Schultsz.

https://www.raphaelfavre.ch/copie-de-lied-melodie-2

Didier Chevalier, baryton-basse

Après le CNSM il commence à chanter en soliste aux Arts Florissants puis avec différentes formations baroques tout en approfondissant la musique d'ensemble avec Philippe Herreweghe pour l'école franco flamande, Bach et les romantiques.
Parallèlement, il perfectionne son style du Lied et de la mélodie qu'il affectionne particulièrement, auprès de Bernard Kruysen et donne des récitals. Une attirance aussi toute spéciale pour la polyphonie l'incite à chanter avec Mora Vocis, Jacques Moderne et Doulce Mémoire et a créer La Main Harmonique avec Frédéric Bétous. Enfin il se donne à la musique contemporaine principalement avec les Eléments (J.Suhubiette) depuis la création du groupe.

https://soundcloud.com/didier-chevalier

© 2019 Ensemble La Sestina