top of page

Prochains concerts

Claudio Monteverdi (1567-1643),

Quatrième Livre de Madrigaux

"Ce petit ange qui chante"

Lorsque Monteverdi naît en 1567, l’art musical est en pleine crise. On dit que la composition musicale a atteint un tel niveau de perfection, qu’aucun progrès n’est envisageable ni nécessaire. Que peut bien faire la nouvelle génération ? Est-elle purement et simplement condamnée à imiter ses illustres prédécesseurs de l’Ars Perfecta ? Il est vrai que la polyphonie et l’entrelacs des voix poussés à leur paroxysme sont parfaits, inégalables. Mais quid du texte quasi incompréhensible ? La musique n’a-t-elle pas pour raison d’être d’exprimer, en l’amplifiant, le contenu émotionnel du texte qu’elle accompagne ? « Prima la Musica dopo le parole » ? Ou le contraire ? Ou les deux à la fois ? Monterverdi ( comme son collègue Purcell en Angleterre ) va métamorphoser la musique en optant pour la troisième solution et marquer le point de départ de ce grand mouvement qui va faire passer l’art musical de la période de la Renaissance à l’époque baroque. Publié en 1603 après onze ans de gestation, complexe et audacieux, ce Quatrième livre représente un modèle du genre. L’une des œuvres parmi les plus novatrices et emblématiques du style de Monteverdi, qui témoigne de la rapide évolution de la musique au tournant de ces deux siècles.

Isaline Dupraz, Camille Joutard, sopranos

Francesca Puddu, mezzo-soprano

Lionel Desmeules, Benjamin Ingrao, ténors

Jedediah Allen, basse

Adriano Giardina, direction

Samedi 24 août 2024, 11h00, Centre Dürrenmatt, Neuchâtel

Dans le cadre du Festival "Les Jardins Musicaux"

https://jardinsmusicaux.ch/Evenement/ce-petit-ange-qui-chante/

À l’issue du concert, Madeleine Betschart, directrice du CDN,

accueillera le public pour une visite guidée de l’exposition

« Friedrich Dürrenmatt – Mondes animaux »

(jusqu’au 29 septembre 2024, infos www.cdn.ch)

Gioacchino Rossini (1792-1868),

Petite messe solennelle

"Sacrée musique"

 

Grand paresseux devant l’Éternel, Rossini s’est retiré à Passy et ne compose plus. Il invite ses amis et sa table est réputée pour sa qualité gastronomique. Sortant de sa retraite, il compose la Petite messe solennelle qui est sans aucun doute l’une des plus belles œuvres de la musique religieuse occidentale. Intime mais intense, elle est loin de la grandiloquence de la musique sacrée 19e siècle. Entre liturgie et opera buffa, cette partition traverse l’histoire sans prendre une ride !

« Bon Dieu. La voilà terminée cette pauvre petite messe. Est-ce bien de la musique sacrée

que je viens de faire ou de la sacrée musique ? J’étais né pour l’opéra buffa, tu le sais bien !

Peu de science, un peu de cœur, tout est là. Sois donc béni et accorde-moi le Paradis. »

Sur la page de garde du manuscrit, Rossini précise :

« Petite messe solennelle à quatre parties, avec accompagnement de deux pianos et harmonium, composée pour ma villégiature de Passy. Douze chanteurs des trois sexes ( … ) seront

suffisants pour son exécution ( … ). Seigneur, rassure-toi, ( … ) les miens chanteront

juste et con amore tes louanges et cette petite composition

qui est hélas le dernier péché mortel de ma vieillesse. »

Gioachino Rossini, Passy, 1863

Direction : Valentin Reymond
Préparation du chœur : Adriano Giardina

Samedi 17 août 2024, 17h00, Les Breuleux

Dans le cadre du Festival "Les Jardins Musicaux"

https://jardinsmusicaux.ch/Evenement/sacree-musique-2/

À 15h00, le Parc du Doubs propose une visite de la carrière de la Fin-des-Chaux.

Le public découvrira une exploitation, un projet d’extension exemplaire

ainsi que les mesures environnementales et paysagères novatrices pour

la mise en valeur des terrains tout en prenant soin de l’écosystème.

Dimanche 25 août 2024, 11h00, La Grange aux Concerts, Cernier

Dans le cadre du Festival "Les Jardins Musicaux"

https://jardinsmusicaux.ch/Evenement/sacree-musique/

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion

Ne manquez aucune actualité

bottom of page